les effets du yoga sur le cerveau

auteur alice walton pour le magasine Forbes, traduit de l’américain

Que fait le yoga à votre cerveau et à votre manière de penser ? Quels sont les effets psychologiques du yoga ?

Il y beaucoup de gens qui disent qu’après avoir commencé le yoga, ils se sentent mentalement plus forts, plus détendus, moins dépressifs et plus pondérés qu’avant. Hey ! Je suis la première à admettre que c’est la meilleure thérapie que j’ai jamais eue. Donc pour examiner comment et pourquoi ces changements apparaissent, je me suis tourné vers deux praticiens chevronnés et reconnus.

Stephen Cope, directeur de « l’Institut pour une vie extraordinaire » au « Centre Kripalu pour le Yoga et la Santé » explique que le yoga est en lui-même une forme de méditation. C’est là que réside son pouvoir.

« Le yoga est un entrainement pour l’attention et la maitrise de soi » dit-il. « Quand nous faisons du yoga, nous entrainons notre conscience à être attentive au flot de nos pensées, de nos émotions et aux sensations du corps, et à composer avec ces différents états sans juger ni réagir ».

En d’autres mots, le yoga nous apprend un nouveau type d’attention. Les gens qui pratiquent le yoga apprennent comment accepter tout le stress provoqué par les pensées qui tourbillonnent dans la tête – la dévalorisation de soi, les inquiétudes, les moqueries – pour ce qu’elles sont : des pensées et rien de plus. Réagir à nos pensées est la cause de nos problèmes. Donc, apprendre à en être les spectateurs et à les accepter sans les juger est la solution. On peut alors les laisser filer, dit Cope et « faire des choix sages, non fondés sur nos réactions à ces états, en s’appuyant sur ce qui est le mieux pour nous.»

Cette idée d’accorder de l’attention aux pensées de quelqu’un sans les juger est l’objet de la méditation consciente, ou de l’entrainement de la conscience. Cette ancienne pratique a gagné beaucoup d’intérêt auprès des chercheurs (et dans la culture populaire) ces dernières années. Les scientifiques ont étudié comment la conscience peut changer les réactions des gens et leurs comportements et comment ils peuvent littéralement changer la structure de leur cerveau. Il a été démontré que l’entrainement de l’attention et de la conscience apportent de grands bénéfices dans la gestion du stress et de la dépression, mais aussi pour les addictions graves. Et le yoga a l’air de fonctionner dans le même sens.

Elena Brower, professeur de yoga Anusara, co-fondatrice et propriétaire du Studio Virayoga à Manhattan, me raconte les changements personnels auxquels elle a assisté dans son propre esprit depuis qu’elle pratique le yoga depuis 15 ans. Elle commence par m’expliquer le changement dans son attention. « Nous avons tous deux côtés en nous ; l’un est replié sur lui-même, introverti et parfois effrayé ; le second est expressif, ouvert, prêt, disponible et franchement courageux. Le yoga nous aide à créer dans notre esprit, une relation patiente entre ces deux aspects. Le yoga apporte un degré de patience et d’écoute que je n’ai jamais retrouvé dans une autre discipline. »

Les deux experts sont d’accord pour dire qu’il y a quelque chose de puissant et d’essentiel dans l’union du corps et de l’esprit que réalise le yoga. Les chercheurs aussi commencent à capter les profondeurs de la connexion corps/esprit. Comme l’explique Cope « les yogis sont menés à croire que le corps et l’esprit sont liés de toutes les manières et donc que l’esprit n’est qu’une forme subtile du corps, et que le corps est une forme grossière de l’esprit. » Ce que nous faisons pour l’un, bénéficie au second. Et comme Brower le dit : « Quand un corps est correctement nourri et entretenu : un corps fort, il nous aide à voir les hilarantes machinations de l’esprit plus clairement » La vie est bien plus agréable quand on apprend à voir nos pensées non comme une réalité grave à laquelle il faut réagir, mais comme d’inoffensifs, presque comiques, petits nuages qui flottent au dedans et au dehors de la conscience. »

Brower nous fait aussi remarquer que nous n’avons pas à pratiquer pendant des heures pour finalement recueillir les bénéfices mentaux que le yoga peut nous apporter. «  Même 15 minutes, avec cohérence, changent ma capacité à être présente. Ma pratique quotidienne se compose de 15/20 minutes de postures et 5/10 minutes de méditation. Me tenir à cette promesse faite à moi-même créé une qualité de présence dans tout ce que je fais. Et je le remarque quand je ne l’ai pas fait. »

Pour les gens qui sont sur le point d’essayer le yoga pour la première fois, Brower avance ceci : « Sachez que cela va prendre un certain temps avant de trouver le professeur qui va s’adresser à VOUS d’une manière que vous puissiez comprendre, mais une fois trouvé, soyez prêt à vous sentir plus fort, plus en sécurité, et bien souvent, ridiculement veinard. Vous serez heureux de connaitre cette force dans votre corps qui apparaîtra avec une pratique cohérente.

Pour finir, en dehors de ses bénéfices physiques évidents, le yoga est super pour ceux d’entre nous qui sommes plongés dans nos pensées à longueur de temps. «  Quand vous avez quelques cours de yoga derrière vous », dit Brower, « la première chose que vous remarquez est l’espace entre les pensées. Littéralement, grâce à votre respiration, une pause se fait, ce qui vous offre du temps entre une pensée et la suivante.

Si vous êtes prêts à sortir de l’enchevêtrement des cogitations, je vous recommande vivement de donner sa chance au yoga.

Publicités